Mardi 15 octobre, le sultanat de Brunei est devenu le premier pays d’Asie du Sud Est à adopter la charia. Bien que le pays de Brunei soit de taille minime et souvent méconnu, il n’empêche qu’il fait partie des pays les plus riches au monde, de par ses ressources en hydrocarbures. À la tête de [...]

Mardi 15 octobre, le sultanat de Brunei est devenu le premier pays d’Asie du Sud Est à adopter la charia.

Bien que le pays de Brunei soit de taille minime et souvent méconnu, il n’empêche qu’il fait partie des pays les plus riches au monde, de par ses ressources en hydrocarbures. À la tête de ce richissime pays, le sultan Hassanal Bolkiah, a déclaré que l’application de la loi islamique serait mise en vigueur dans les six prochains mois, soit d’ici avril 2014.

Ainsi, le sultan a déclaré qu’en instaurant la charia, ils rempliront leur « devoir envers Allah ». Rappelons que le chef d’État essayait de mettre en place la loi islamique depuis 1996.

De plus, cette législation correspond aux principes de la plupart des habitants car 90% de la population est musulmane, soit 400 000 personnes. Cela dit, la charia ne s’appliquera pas aux non musulmans du pays, même dans le cas où ces derniers seraient en litige avec des musulmans.

Par ailleurs, des mesures étaient déjà établies dans le pays comme la fermeture des commerces pour la prière du vendredi mais également l’enseignement religieux obligatoire pour tous les enfants. La charia est donc la suite « logique » de principes présents dans le sultanat depuis des années.

Bien que certains affirment être sceptiques quant à l’introduction de nouvelles règles de vie, ce changement marque un réel progrès. En effet, appliquer les lois de notre Créateur ne peut être qu’un bienfait pour la communauté !