L’une des premières choses que le Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a enseignée aux gens est la propreté. Le concept de propreté, en islam, touche non seulement à l’aspect physique de la propreté, mais aussi à son aspect spirituel.

Certains rituels prescrits par l’islam nécessitent, au préalable, que la personne se lave, et que ses vêtements, son lieu de prière et son environnement soient propres.

Avant d’accomplir ses prières ou d’entreprendre le pèlerinage, le musulman doit faire ses ablutions. Si la personne est dans un état d’impureté rituelle, comme après avoir eu des rapports intimes ou après avoir terminé ses règles, pour une femme, elle doit prendre un bain complet.

Dans le cas de la prière quotidienne, chaque musulman(e) doit nettoyer ses parties intimes, son visage, ses mains, ses bras, sa bouche, son nez, ses oreilles et ses pieds avant de l’accomplir. Cela s’avère également un excellent moyen de garder son âme éloignée des actions illicites.

La propreté ne doit pas être considérée qu’au sens physique. Le corps doit également être purifié des mauvaises actions qui peuvent nuire à ses relations avec les autres et avec Allah. Il doit donc purifier son esprit des mauvaises intentions et des péchés. Il doit purifier son cœur de la jalousie, de l’hypocrisie et d’autres traits similaires néfastes à son bien-être. Il doit personnifier l’espoir, la vérité, le pardon, la compassion, la fraternité, les relations de bon voisinage, ainsi que d’autres qualités tout aussi nobles.

Il doit savoir garder ses yeux, ses oreilles et sa langue de tout mal. Tout cela fait partie des nobles caractéristiques incarnées par le prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui).

Pour purifier les biens des musulmans, l’islam a institué le paiement de la zakat (charité obligatoire). La personne dont les richesses ont atteint un certain montant est obligée de payer la zakat; c’est un devoir ordonné par Allah et le musulman s’y conforme en sachant que cette charité est destinée au bien-être de toute la société.

Celui dont la fortune n’a pas atteint le montant à partir duquel la zakat devient obligatoire peut également donner en charité s’il le souhaite. Le prophète Mohammed (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) a dit: «La main la plus haute est meilleure que la main la plus basse (i.e. celle qui donne est meilleure que celle qui reçoit.» (Boukhari)

Si celui qui reçoit la zakat saisit bien le sens des paroles du Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui), il fera tout en son pouvoir pour devenir celui qui donne plutôt que celui qui reçoit en s’efforçant d’améliorer sa situation comme les enseignements de l’islam l’encouragent à le faire.

En islam, le fait de posséder des biens en abondance n’augmente d’aucune façon la dignité d’une personne, pas plus que la pauvreté ne la fait diminuer. S’il est vrai que l’argent est nécessaire à la vie de l’homme sur cette terre, il n’est qu’un moyen et non un but en soi. Le but à atteindre, dans cette vie, est le bonheur, et ce dernier passe par des valeurs morales élevées qu’il ne faut surtout pas perdre de vue dans la course aux richesses.

Parmi les grandes vertus de l’islam, il y a la recommandation de faire le bien et l’exhortation à éviter de commettre des mauvaises actions. En fait, l’islam est composé, entre autres, d’une série de recommandations et d’interdits, qui ont tous été révélés pour le bien-être de l’humanité. Allah, Celui qui sait mieux que quiconque, le Très Miséricordieux, n’a décrété des lois et des règles que pour le bien de Ses créatures.

Si certaines choses sont interdites, c’est pour éviter que leurs conséquences néfastes nuisent à l’humanité. Le mal a été créé pour mettre à l’épreuve la conscience humaine et mettre au défi le libre arbitre des êtres humains, qui doivent constamment choisir entre le bien et le mal.

Tous les ordres et interdictions qu’Allah a révélés par l’intermédiaire de Son Prophète (paix et bénédictions d’Allah soient sur lui) ont pour but de purifier l’âme des êtres humains, afin qu’ils puissent vivre une vie pure et rangée agréée par Allah.