عربي - Deutsch - Française - Português - Español - - Italiano - русский

4. 1. : Epoque de la révélation ou du vivant de Muhammad

Epoque cruciale et essentielle dans l’histoire de la législation Islamique car les dispositions et les jugements durant cette période, provenaient exclusivement du Coran et de la Sunna.

On distingue deux périodes :

La période Mecquoise

C'est le temps vécu par le Prophète [1] à la Mecque et qui était de 12 ans, 05 mois et 13 jours.

La révélation s’est attelée, durant cette période, à semer les graines du monothéisme, édifier ses fondements, enseigner les méthodes les plus élégantes d’inviter à l’Islam, inciter et exhorter les gens à avoir une conduite vertueuse en [même temps] les dissuader d’avoir une conduite vicieuse et immorale.

La période Médinoise

C'est le temps vécu par le Prophète à Médine [après l’hégire[2] et qui était de 09 ans, 09 mois et 09 jours.

A Médine on assista à la naissance d’une communauté, celle des croyants qui devaient désormais, être gouvernés par la Charia et guidés par le Prophète. C’est ainsi que naquit le premier état Islamique, lequel devait se construire sur une législation valide, légitime et sans qu’elle soit remise en cause. La révélation [Coran et Sunna] apporta tous les détails [lois et institutions] nécessaires à son organisation.

Et pour la première fois dans l’histoire des Arabes on entendit parler d’un état où l’obéissance à une autorité légitime était sacrée, Dieu dit :

« Ô croyants ! Obéissez à Allah, et obéissez au Messager et à ceux d'entre vous qui détiennent le commandement … » Les femmes 59.

Le Prophète a dit : « Celui qui m’obéit ; obéit à Dieu et celui qui me désobéit ; désobéit à Dieu. Celui qui obéit à l’émir [3] ; m’a obéit et celui qui désobéit à l’émir ; m’a désobéit. »
Cependant l'Islam a imposé à l’autorité de l'état le principe de la choura [ou consultation], Dieu dit :

« … se consultent entre eux à propos de leurs affaires … » La consultation 38.
« … Et consulte-les à propos des affaires … » Famille d’Imrâne 159.

Le Prophète a dit : « L’écoute et l’obéissance sont un devoir [pour les croyants] tant qu’on [l’autorité] leur demande pas de pécher, si on [l’autorité] leur demandait de pécher, alors plus d’écoute ni d’obéissance. »

D’autre part, l’Islam ordonna à cette période le djihad ou le combat pour la gloire de Dieu. Il a pour base le désaveu du mal dans son fort intérieur et comme sommet la lutte armée, entre ces deux extrêmes il y'a le combat qu'on mène contre sa propre passion, le combat par la bonne parole et/ou par la plume. Il s'agit aussi d'inviter les gens à mieux connaître cette religion, ceci en présentant des preuves et en essayant de convaincre par des arguments raisonnables et scientifiques, ceux qui doutent.

A chaque fois que le djihad [en tant que combat] est prescrit, les combattants doivent se conformer à une éthique établie par le Coran, à savoir ne combattre que les hommes qui les combattent [épargnant ainsi les enfants, les femmes, les personnes âgées, les animaux, la nature etc.].

L’Islam a aussi organisé la famille en instaurant un code sur l’union [ou mariage], la dissolution [ou divorce], la pension alimentaire, le rôle du tuteur, les droits de succession [ou héritage], de même il a reconnu les libertés individuelles et collectives en instituant certaines règles.

4. 1. 1. Les sources de la législation durant cette époque

La source exclusive de la législation durant cette période demeurait la Révélation [Coran et Sunna] et ceci est bien indiqué par les versets suivants :

« Et il [Muhammad] ne prononce rien sous l'effet de la passion; ce n'est rien d'autre qu'une révélation inspirée. »L’étoile 3-4.

« … Et Nous avons fait descendre sur toi le Livre, comme un exposé explicite de toute chose ... » Les abeilles 89.

« Ô Messager, transmets ce qui t'a été descendu de la part de ton Seigneur et si tu ne le faisais pas, alors tu n'aurais pas communiqué Son message … » La table servie 67.

« … Et Nous t’avons révélé l’invocation [le Coran], exposant aux gens ce qui leur a été révélés … » Les abeilles 44

4. 1. 2. La méthode employée

La démarche entreprise dans l’ordonnancement à cette époque, dépendait de trois facteurs.

4. 1. 2. 1. A la faveur d'un événement marquant

Un des compagnons du Messager de Dieu désirait épouser une femme polythéiste, quand il demanda l’avis du Messager Muhammad, Dieu révéla le verset suivant :

« Ne prenez pas pour épouses les [femmes] polythéistes, tant qu’elles n’auront pas cru [en Dieu et Son Prophète]. [Epouser] une esclave croyante est préférable à une [femme libre] polythéiste même si elle vous plait … » La vache 221.

Un autre exemple est ce qu’a rapporté Djaber Ben AbdAllah, qui a dit : « Une femme est venue voir le Messager de Dieu et lui dit : "Ô Messager de Dieu ! Ces deux là sont les filles de Sa’d Ibn Ar-Rabie, tombé en martyr en combattant à tes côtés lors de la bataille de Uhud, leur oncle les a dépossédait de leurs biens et elles ne peuvent se marier sans argent !" Le Prophète convoqua leur oncle, à son arrivée il lui dit : "Donne 2/3 [de l’héritage] aux filles de Sa’d, 1/8 pour leur mère et garde le reste." »

4. 1. 2. 2. A la suite d’une interrogation [dans le but d’apprendre]

Nombreux sont les versets qui étaient révélés afin de répondre aux différentes questions posées au Messager de Dieu :

« Ils t'interrogent sur ce qui leur est permis. Dis : "Vous sont permises les bonnes nourritures … » La table servie 04.

« On t’interroge [Ô Muhammad] sur les [différentes] phases de la lune, dis-leur : « Ce sont des repères [dans le temps] à l’intention des gens et pour programmer le pèlerinage [le hajj]. » … » La vache 189.

« [Ô Muhammad] ils t’interrogent sur ce qu’ils doivent dépenser [par charité] ; Dis-leur : « Vos dépenses doivent revenir d’abord à vos pères et mères, puis aux proches parents et aux orphelins ensuite aux pauvres et aux voyageurs [dans le besoin]. » … » La vache 215

« Sur la vie présente et la vie future ! Et ils t’interrogent [Ô Muhammad] au sujet des orphelins, Dis : « Améliorer leurs conditions [de vie] est la meilleure des actions, et si vous les mêlez à vous, ce sont [tout de même] vos frères [en Dieu]. » Dieu distingue [parfaitement] celui qui fait le mal [le corrupteur] de celui qui fait le bien. Et si Dieu le voulait, Il vous aurait accablés. Certes Dieu est Puissant et Sage. » La vache 220

« [Ô Muhammad] ils t’interrogent au sujet [de la validité] du combat pendant le mois sacré [de rajab] … » La vache 217

« Ils t’interrogent au sujet du vin et des jeux de hasard. Dis [leur ô Muhammad] : « Il y’a en eux un grand péché et quelques avantages [commerciaux] pour les gens ; mais leur péché est plus grand que leurs bénéfices. » [Et] ils t’interrogent sur les dépenses [en charité] à faire ? Dis : « Selon vos moyens ! » … » La vache 219.

« Et ils t'interrogent au sujet de l'âme, - Dis : "L'âme relève de l'Ordre de mon Seigneur". Et on ne vous a donné que peu de connaissance. » Le voyage nocturne 85.

« Et ils t'interrogent au sujet des montagnes. Dis : "Mon Seigneur les dispersera comme la poussière … » Ta ha 105.

Quand ce n’est pas le Coran qui répondit c’est le Messager lui-même qui le fait à travers les hadiths :

Certains compagnons [marins] questionnèrent le Messager :

« Nous naviguons sur les eaux salées sans avoir avec nous suffisamment d’eau potable pour les ablutions, pourrions nous faire les ablutions avec l’eau de mer ? » Il répondit : « Son eau [salée] est pure [et valable pour les ablutions], sa nourriture [et sa chaire morte] est licite. »

Selon Aicha, Hind s’est plainte de son mari en disant : « Ô Messager de Dieu, Abi Sofiane est un homme avare, il ne nous donne l’argent à moi et mon fils que ce que je prends à son insu ! » Il répondit : « Prends ce qui te suffit conformément à la bienséance. » Bukhari et Muslim.

4. 1. 2. 3. Par la volonté Divine

Sans qu’il y ait au préalable question ou événement, à titre d’exemples :

« Ô croyants ! Lorsque vous vous levez pour la salât, lavez vos visages et vos mains jusqu'aux coudes; passez les mains mouillées sur vos têtes; et lavez- vous les pieds jusqu'aux chevilles … » La table servie 06.

« Ô vous qui croyez ! Il vous est prescrit de jeûner à l’instar de ceux qui vous ont précédés, ainsi atteindrez-vous la piété. » La vache 183.

D'autres dispositions traitant des questions relatives à la famille, aux punitions etc. ont été révélées aussi à travers des versets de ce genre.

4. 1. 3. Les spécificités de la législation Islamique à cette époque

4.1.3.1. Evolution graduelle

Deux types:

Une évolution graduelle et globale des prescriptions

Les dispositions prescrites n'ont pas été révélées [et imposées] d’un trait, mais elles ont durées et évoluées pendant tout le temps vécu par Muhammad [en tant que Messager].

Ainsi la salât fut prescrite à la Mecque [une année avant l’hégire], durant le voyage nocturne [al-isrâ].

Première année de l’hégire: Prescription de l’appel à la prière [adhan], du djihad et certaines dispositions relatives au mariage [dot, le repas spécifique au mariage ou à la naissance].

Deuxième année de l’hégire: Prescription du jeûne du mois de ramadan, la salât des deux fêtes [aid], le sacrifice d’une bête [fête du mouton], la zakât et la réorientation de la qibla etc.

Quatrième année de l’hégire : Prescription du pèlerinage.

Une évolution graduelle mais détaillée d’une prescription

La salât

Dans un premier temps : Prescription de deux temps de prière seulement.

Dans un second temps : Prescription des cinq temps.

La zakât

Dans un premier temps : Volontaire avec un nissâb [taux imposé] indéterminé.

Dans un second temps : Obligatoire avec un nissâb déterminé.

L’usure.

Dans un premier temps : Révélation d’un verset dénonçant la nuisance de l’usure, Dieu dit : « Tout ce que vous donnerez à usure pour augmenter vos biens aux dépens des biens d'autrui ne les accroît pas auprès d'Allah, mais ce que vous donnez comme zakât, tout en cherchant la Face d'Allah [et Sa satisfaction] ... Ceux-là verront [leurs récompenses] multipliées. » Les romains 39.

Dans un second temps : Révélation d’un verset qualifiant d’injustice l’usure, Dieu dit : « C'est à cause des iniquités des Juifs que Nous leur avons rendu illicites les bonnes nourritures qui leur étaient licites, et aussi à cause de ce qu'ils obstruent le sentier d' Allah, [à eux-mêmes et] à beaucoup de monde … » Les femmes 160.

Dans un troisième temps : Révélation d’un verset exhortant les croyants à abandonner la pratique usuraire, Dieu dit : « Ô croyants ! Ne pratiquez pas l’usure en multipliant démesurément votre capital. Et craignez Allah afin que vous réussissiez ! » Famille d’Imrâne 130.

Dans un quatrième temps : Révélation d’un verset rendant illicite la pratique usuraire, Dieu dit : « Ceux qui pratiquent l’usure se lèveront [le Jour du Jugement Dernier] tels ceux, possédés par Satan. Cela, à cause de leur propos : « Le commerce s’assimile à l’usure. » Alors que Dieu a rendu licite le commerce, et illicite l'intérêt usuraire ... » La vache 275.

Boissons alcoolisées.

Dans un premier temps : Révélation d’un verset mentionnant les bienfaits et les méfaits des boissons alcoolisées, Dieu dit : « Des fruits des palmiers et des vignes, vous retirez une boisson enivrante et un aliment excellent … » Les abeilles 67.

Dans un second temps : Révélation d’un verset la qualifiant d’acte immoral, Dieu dit : « Ils t’interrogent au sujet du vin et des jeux de hasard. Dis [leur ô Muhammad] : « Il y’a en eux un grand péché et quelques avantages [commerciaux] pour les gens ; mais leur péché est plus grand que leurs bénéfices. » … » La vache 219. Ce verset a révolutionné les mentalités des croyants [qui buvaient encore et] qui croyaient que la consommation des boissons alcoolisées était une vertu, il a incité certains à en cesser la consommation, et à préparer d’autres mentalités pour le sevrage.

Dans un troisième temps : Révélation d’un verset interdisant la consommation durant certains moments de la journée [à l’approche des prières], Dieu dit : « Ô croyants ! N'approchez pas de la salât alors que vous êtes ivres … » Les femmes 43.

Dans un quatrième temps : Révélation d’un verset rendant illicite la consommation d’alcool d’une façon permanente, Dieu dit : « Ô croyants ! Le vin, le jeu de hasard, les pierres dressées, les flèches de divination ne sont qu'une abomination, œuvre du Diable. Écartez-vous en, afin que vous réussissiez. Le Diable ne veut que jeter parmi vous, à travers le vin et le jeu de hasard, l'inimitié et la haine, et vous détourner d'invoquer Allah et de la salât. Allez- vous donc y mettre fin? » La table servie 90-91.

4.1.3.2. Suppression de la gêne [et de la contrainte]

Cette caractéristique se manifeste dans plusieurs versets :

«  … Il ne vous a imposé aucune gêne dans la religion … » Le pèlerinage 78.

« … Allah ne veut pas vous imposer quelque gêne, mais Il veut vous purifier et parfaire sur vous Son bienfait. Peut-être serez- vous reconnaissants. » La table servie 06.

« … Dieu veut rendre pour vous facile et non difficile [l’accomplissement de Ses prescriptions] … » La vache 185.

« Allah veut vous alléger [des obligations,] car l'homme a été créé faible. » Les femmes 28.

« Dieu n’impose rien à l’âme qui soit au dessus de sa capacité … » La vache 286.

Ainsi que dans certains hadiths :

« Facilitez, [simplifiez] et ne compliquez point. »

« J’ai été envoyé avec un credo tolérant, orthodoxe et pur. »

Par ailleurs l’histoire prouve que le choix du Messager de Dieu s’est toujours porté sur le plus simple tant que celui-ci n’est pas illicite.