عربي - Deutsch - Française - Português - Español - - Italiano - русский

La divinité qu’on lui attribue

Les musulmans croient en l’unicité absolue d’Allah, qui est un Être Suprême dépourvu de toutes limites, de tous besoins et de tous désirs humains.  Aucun associé ne partage Sa divinité.  Il est le Créateur de toute chose et Il est totalement distinct et situé en dehors de Sa création.  Toute adoration doit lui être vouée exclusivement.
C’est là le message prêché par tous les prophètes d’Allah, y compris Jésus.  Jamais il n’a prétendu posséder des qualités divines, ni qu’il était digne d’être adoré.  Il n’a jamais dit, non plus, qu’il était le « fils » de Allah ou qu’il faisait partie d’une « trinité ».  Tout ce qu’il a affirmé, c’est qu’il n’était qu’un serviteur d’Allah envoyé aux juifs pour les ramener vers la bonne religion, c’est-à-dire l’adoration d’Allah seul et l’obéissance à Ses commandements.  La majorité des versets coraniques qui mentionnent Jésus parlent de cet aspect de sa mission.  Ils prouvent que Jésus n’est devenu un objet d’adoration qu’à la suite de mensonges inventés à son sujet.  Le Coran confirme également certains passages de sa vie où il nie lui-même mériter quelque adoration que ce soit, et soutient l’idée que les paraboles et les exemples que présente Allah démontrent la nature mortelle de Jésus et non pas sa prétendue divinité ou relation filiale avec Allah.  Allah dit, dans le Coran : « Ce sont certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah est le Messie, fils de Marie. », alors que le Messie (lui-même) a dit : « Ô enfants d’Israël !  Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. » (Coran 5:72)
Et au sujet de la « trinité », Il affirme : « Ce sont certes des mécréants ceux qui disent : « En vérité, Allah est le troisième de trois. », alors qu’il n’y a pas d’autre divinité que Allah seul.  Et s’ils ne cessent de le dire, un douloureux châtiment touchera les mécréants parmi eux.   Ne vont-ils pas se repentir à Allah et implorer Son pardon ?  Car Allah est Pardonneur et Miséricordieux.  Le Messie, fils de Marie, n’était qu’un messager.  Avant sa venue, des messagers (comme lui) sont passés.  Sa mère était une femme véridique, et ils consommaient tous deux de la nourriture.  Vois comme Nous leur expliquons les révélations, et vois comme ils se détournent! » (Coran 5:73-75)
Et aussi :
« Ô gens du Livre!  N’exagérez pas dans votre religion et ne dites, sur Allah, que la vérité.  Le Messie, Jésus fils de Marie, n’était qu’un messager de Allah, Sa parole qu’Il transmit à Marie et un esprit provenant de Lui.  Croyez donc en Allah et en Ses messagers, et ne dites plus « Trois ».  Cessez!  Ce sera bien mieux pour vous.  Allah est un Allah unique.  Il est trop parfait pour avoir un fils.  C’est à Lui qu’appartient tout ce qui est dans les cieux et sur la terre.  Et Il suffit comme protecteur. » (Coran 4:171)
Allah considère cette croyance comme une chose abominable et une insulte à Sa majesté : « Et ils disent: « Le Tout Miséricordieux s’est attribué un fils. »  Vous proférez là une chose abominable!  Peu s’en faut que les cieux ne se déchirent, à ces mots, que la terre ne se fende et que les montagnes ne s’écroulent!  Quoi!  Attribuer un fils au Très Miséricordieux alors qu’il ne sied nullement à (la majesté) du Tout Miséricordieux d’avoir un fils!  Aucun habitant des cieux et de la terre ne se rendra auprès du Tout Miséricordieux autrement qu’en serviteur. »  (Coran 19:88-93)
Au Jour du Jugement, Jésus niera ce caractère divin qu’on lui aura attribué.  Allah nous rapporte ce qu’il répondra lorsqu’il sera interrogé au sujet des gens qui l’adoraient : « Et lorsque Allah dira, [au Jour de la Résurrection] : « Ô Jésus, fils de Marie!  Est-ce toi qui as dit aux gens : « Prenez-nous, ma mère et moi, pour deux divinités en dehors de Allah? »  Il dira : « Gloire à Toi!  Il ne m’appartenait pas de déclarer ce que je n’avais aucun droit de dire.  Si je l’avais dit, Tu l’aurais su, certes.  Tu sais ce qu’il y a en moi, mais je ne sais pas ce qu’il y a en Toi.  Certes, Toi et Toi seul connais l’invisible. Je ne leur ai dit que ce que Tu m’avais commandé (de dire), à savoir : « Adorez Allah, mon Seigneur et votre Seigneur. »  (Coran 5:116-117)
Dans ces versets, Allah affirme catégoriquement qu’assigner à Jésus l’attribut de « fils de Allah » ou de « deuxième de la trinité » constitue un blasphème énorme.  Cela parce que Allah est unique et qu’Il ne ressemble en rien à Sa création.  Il est unique dans Son essence, Sa divinité, Ses attributs et Sa souveraineté.  C’est ce qui constitue le strict monothéisme qu’Il a révélé dans Ses Écritures et qui est le premier des Dix Commandements : « Alors Allah prononça toutes ces paroles: « Je suis l'Eternel ton Allah qui t'ai fait sortir d'Égypte, du pays où tu étais esclave.  Tu n'auras pas d'autre Allah que moi. » (Exode 20:1-3)
Attribuer un fils à Allah va clairement à l’encontre de la raison même pour laquelle Il a établi la création et envoyé des prophètes.  Allah dit, dans le Coran : « Je n’ai créé les djinns et les hommes que pour qu’ils M’adorent. » (Coran 51:56)
Et Il a dit, également : « Nous avons envoyé à chaque nation un messager (pour lui dire) : « Adorez Allah et bannissez les fausses divinités. »  (Coran 16:36)


Sa mission
Tel que mentionné plus haut, le Coran affirme de façon catégorique que Jésus n’était ni plus ni moins qu’un prophète.  Les prophètes sont les meilleures personnes de la création; ce sont eux qu’Allah a choisis pour transmettre Sa révélation.  Ils doivent toutefois être considérés comme de simples émissaires d’Allah et non comme des êtres que nous devrions adorer.  Tel que mentionné dans le Coran, Jésus n’est pas différent des autres prophètes à ce niveau.
Partout dans le Coran, Jésus est identifié comme un prophète de Allah qui a été  envoyé aux juifs parce que ceux-ci s’étaient, avec le temps, éloignés des enseignements de Moïse et des autres messagers.
« Et quand Jésus, fils de Marie, dit : « Ô enfants d’Israël!  Je suis vraiment le messager de Allah, qui vous est [envoyé] pour confirmer ce qui a été (révélé), avant ma venue, dans la Torah… » (Coran 61:6)
Jésus, fils de Marie, a été le dernier des prophètes juifs.  Il a vécu en conformité avec la Torah, la Loi de Moïse, et a enseigné à ses fidèles à faire de même.  Dans Matthieu 5:17, Jésus déclare : « Ne vous imaginez pas que je sois venu pour abolir ce qui est écrit dans la Loi ou les prophètes; je ne suis pas venu pour abolir, mais pour accomplir. »
Jésus et le message qu’il prêchait n’étaient en rien différents des prophètes précédents choisis par Allah et du message qu’ils prêchaient.  Ils ont tous appelé les hommes à adorer Allah de façon exclusive et à obéir à Ses commandements.  De même qu’il a été conçu et mis au monde de façon miraculeuse, Allah lui a apporté Son soutien sous la forme de nombreux miracles qui devaient prouver qu’il était réellement Son messager.  Toutefois, la majorité des juifs refusèrent de croire à sa mission prophétique.
Non seulement Jésus a-t-il confirmé les Écritures révélées avant lui, mais il a également annoncé la venue d’un autre prophète après lui.  Allah dit : « Et quand Jésus, fils de Marie, dit : « Ô enfants d’Israël!  Je suis vraiment le messager de Allah, qui vous est [envoyé] pour confirmer ce qui a été (révélé), avant ma venue, dans la Torah, et pour vous annoncer la bonne nouvelle d’un messager qui viendra après moi et dont le nom sera « Ahmed ». »  (Coran 61:6)
Ce fait est aussi mentionné dans le Nouveau Testament.  En effet, une étude attentive permet de comprendre que Jésus (que la paix soit sur lui) fait référence au même prophète dans Jean 14:16 : « Et moi, je demanderai au Père de vous donner un autre Défenseur de sa cause, afin qu'il reste pour toujours avec vous. »

islamreligion.com