Louange à Dieu, Créateur, Directeur et Gouverneur de toute chose; salut et paix sur le Prophète de la sagesse,Mohamed Ibn Abdallah.(PSL).

L'humanité se trouve aujourd'hui engagée dans un important tournant historique au regard des relations qu'elle entretient avec son environnement naturel. La Planète est en effet partout marquée par les empreintes del'Homme,

que ce soit dans l'air, au fond des océans, au sein des forêts ou jusque dans les glaces polaires. 

Au cours du siècle écoulé,les activités ont profondément affecté les processus écologiques, y compris la couche atmosphérique dont dépend la vie. L'ampleur des impacts résultant de ces activités est désormais telle que la nature n'est plus en mesure de remplir ses fonctions régulatrices de manière autonome, rendant ainsi nécessaires les interventions correctrices de l'Homme: et celles-ci risquent fort, à leur tour, de se traduire par de nouvellesatteintes à l'environnement.
Si les altérations humaines des processus écologiques sont inévitables, encore faut-il qu'elles soientminutieusement étudiées et scientifiquement conçues,afin que l'humanité puisse maintenir des relations équilibrées avec son environnement naturel.
Tout ce que Dieu a créé dans cet univers l'a été avec mesure, en quantité et en qualité. Dieu le

1-Très-Haut dit:"Nous avons créé toutes choses d'après une certaine proportion;
Il dit aussi: "Toute chose est mesurée parlui;"
2-Il dit encore: "Nous y [la terre] avons
fait éclore toutes choses en proportion."
3-Ainsi l'univers est-il
variété, diversité de formes, de couleurs et de fonc
tions. Dans cet univers, dans ses éléments, se réalise
l'intérêt des fils d'Adam et réside la preuve de la grandeur du Créateur, que toute créature glorifie.

Dieu leTrès-Haut dit: "N'as-tu pas considéré que tout ce qui est dans les cieux et sur la terre publie les louanges de Dieu, et les oiseaux aussi en étendant leurs ailes? Tout
être sait la prière et le récit de ses louanges; Dieuconnaît leurs actions."
4-Toute chose créé par Dieu est un signe merveilleux, riche d'enseignements et révélant,

au-delà de lui-même, la grandeur de son Créateur, la sagesse et les buts de sa création. C'est ainsique le Très-Haut dit: "Qui vous a donné la terre pour lit de repos, et
qui y a tracé des chemins pour vous? Qui fait descendre du ciel de l'eau avec laquelle il pr
oduit des espèces de plantes variées? Nourrissez-vous etpaissez vos troupeaux. Il y a dans ceci des signes pour les hommes doués d'intelligence."
5- Rien de ce que Dieu a créé dans cet univers ne l'a été inutilement, sans sagesse, sans finalité ou sansimportance. Dieu le Très-Haut dit: "Nousn'avons point créé les cieux et la terre, et tout ce qui est entre eux, pour nous en faire un jeu. Nous les avons créés dans la vérité."
6-Le saint Coran nous apprend ainsi à regarderl'univers d'un oeil valorisant,

car toutes choses dans l'univers sont créées pour adorer Dieu l'Unique, Qui lesentretient les unes par les autres, et Qui maîtrise le cycle miraculeux de la mort et de la vie : "C'est Dieu qui sépare le fruit du noyau; il fait sortir le vivant de ce qui est mort, et le mort de ce qui est vivant. Tel est Dieu:pourquoi donc vous détournez-vous de lui ?"
7-Dieu le Très-Haut a créé la mort et la vie afin qu'on L'adore en accomp
lissant de bonnes actions. Le Très-Haut a dit: "Béni soit celui dans la main de qui est l'empire, et qui est tout-puissant. Celui qui a créé la mort et la vie pour voir qui de vous agira le mieux."
8- On rapporte que le Messager de Dieu, prière et salut de Dieu sur lui, a dit: "Les créatures dépendent de Dieu; la plus chère à Dieu est celle qui fait le plus de bien à Ses créatures."
9-Aussi bien, si les créatures ont été créées, c'est pour adorer Dieu souverain de l'univers dans
l'exercice des fonctions qui leur ont été assignées en se rendant mutuellement service, atteignant ainsi unecomplémentarité universelle globale. Il s'ensuit que l'intérêt commun des créatures est un principe qui gouverne l'univers, en même temps qu'une condition importante de l'unité de la foi, car on ne peut adorer Dieu souverain de l'univers qu'en accomplissant les bonn
es actions susceptibles de réaliser le bien commun de toutes les créatures.
10-L'homme est considéré comme faisant partie de cet univers, dont les éléments sont complémentaires les uns des autres. Mais il se singularise par la position partic ulière qu'il occupe parmi les autres composantes de ulière qu'il occupe parmi les autres composantes de
l'univers. Sa relation avec l'univers, ainsi que nous l'ense ignent le saint Coran et la Tradition du Prophète, se présente comme:

une relation de méditation, de considération et de contemplation à l'égard de l'univers et de ce qu'il renferme;
• une relation d'utilisation équilibrée et durable, de jouissance et d'aménagement à son avantage en vue de réaliser ses intérêts;
• une relation faite de soins attentionnés, car les bonnes actions humaines n'ont pas pour unique horizon les intérêts de l'homme; au-delà de ceux-ci, elles tendent
plutôt vers la satisfaction des intérêts de toutes
les créatures de Dieu, en ce que les actions bénéfiques au profit de tous les êtres vivants sont en elles mêmes méritoires.. Dieu, en sa sagesse, a fait de l'homme son successeur
sur terre. C'est pourquoi, outre qu'il fait partie de la terre et de l'univers, l'homme est l'exécutant des commandements divins. De la terre, il est donc gestionnaire et non propriétaire; il en jouit mais n'en dispose pas, car Dieu est l'unique maître de la terre et des cieux et de
ce qu'ils recèlent. Quant à l'homme, mandaté pour gérer la terre conformément aux prescriptions de son Créateur, pour la faire fructifier à son propre avantage et à celui
des autres créatures, pour réaliser ses
intérêts comme les leurs, il en est constitué gardien, et il a de ce fait le devoir de se comporter à son égard dans les limites de son mandat de gardien. Car l'Envoyé de Dieu, prière et salut de
Dieu sur lui, a dit: "Le monde est une splendeur de verdure; Dieu le Très-Hau
t vous y a faits ses successeurs et Il observe comment vous vous y comportez."

. L'ensemble des ressources vitales a été créé par Dieu le Très-Haut à notre intention et mis en dépôt entre nos mains, procurant ainsi sur terre ses moyens de subsistance à tous les êtres humains et à toutes les autres créatures. Dieu le Très-Haut dit: "Il a établi des monta

gnes sur sa surface, il l'a bénie, il y a distribué des aliments dans quatre jours, également pour tous ceux qui demandent."
.De sorte que l'utilisation de ces ressources est considérée en Islam comme un droit reconnu à tous les hommes et à toutes les espèces de créatures. Dès lors qu'on en fait usage, on doit tenir co
mpte des intérêts des autres, qui y ont tous égalementdroit.

Un tel usage ne doit pas être conçu comme l'apanage d'une génération à l'exclusion des autres, mais plutôt comme devant être partagé par l'ensemble des générations. Chacune en bénéficie selon ses besoins,tout en évitant, par une exploitation irrationnelle ou une gestion inconsidérée, de nuire aux intérêts des générations suivantes, car chacune d'elles ne détient qu' un droit de jouissance, et non les prérogatives de la propriété absolue.

Source// Une étude islamique réalisée par

Dr. Abubakr Ahmed Bagader, né à La Mecque, Arabie Séoudite

(Professeur de Sociologie à la Faculté des Lettres

de l'Université du Roi Abdul Aziz à Djedda)