w4

le Prince Laurent de Belgique fait apprendre l'arabe à ses enfants
Le Prince Laurent de Belgique, petit frère du roi Philippe, a accordé une entrevue exclusive au quotidien DH. Le prince avoue être fasciné par le monde arabe et avoir une passion pour la langue du Coran qui « l'impressionne » et qu'il estime « extraordinairement riche ».

« C'est l'une des seules langues qui vous donne tout le background culturel qu'elle porte avec elle », dit-il.

« Ce qui est intéressant avec cette langue, par rapport à une autre, et moi je suis passionné par ça, c'est que lorsque vous apprenez l'arabe, vous connaissez la mentalité des gens. Mais si vous apprenez le français, vous ne connaissez pas la mentalité des francophones » ajoute le prince.

Le Prince Laurent aimerait transmettre sa passion à ses enfants

Laurent est tellement sous le charme de la langue arabe qu'il essaye de transmettre sa passion à ses enfants. Aymeric, Louise et Nicolas suivent des cours particuliers. Ils savent déjà réciter l'alphabet, et apprennent la calligraphie, selon le journal.

Pour lui cette langue est extraordinaire car

« c'est une langue faite pour deux types de personnes, les érudits et les moins érudits. Il n'y a pas une langue qui prime sur l'autre. Moi je dis simplement qu'en Belgique, pour mes enfants, quand ils me posent la question de savoir pourquoi ils doivent apprendre des langues, je réponds pour l'arabe que c'est une langue fascinante qui leur permettra d'apprendre la culture de ceux qui parlent la langue arabe. Et pour le néerlandais, je leur dis que c'est parce qu'il y a six millions de néerlandophones ici et donc ils parlent le néerlandais ».

Islam et Coran

Le frère du roi Philippe explique également qu'il a lu le Coran. « C'est le seul livre écrit dans un arabe accessible à tous », explique-t-il.

Laurent est revenu sur des rumeurs selon lesquelles il aurait embrassé l'Islam récemment. Il indique que ce n'est pas le cas :

« Non, je ne me suis pas converti. En réalité, j'ai lu le Coran parce que c'est le seul livre qui est fait pour tous les arabophones. Je suis parti de la langue arabe vers le Coran et non de la religion vers la langue arabe. C'est très différent. » conclut-il.

Le prince Charles, héritier direct du trône d'Angleterre, avait lui aussi annoncé, en 2013 à Doha au Qatar, qu'il avait essayé d'apprendre l'arabe pendant six mois pour se familiariser avec le Saint Coran.