عربي - Deutsch - Française - Português - Español - - Italiano - русский

7

Selon une étude de l'Islamic Educational, Scientific and Cultural Organisation (ISESCO).

l'analphabétisme dans le monde musulman atteindrait 40 % des hommes et 65 % des femmes.

Dans un discours volontariste, prononcé fin octobre au World Islamic Economic Forum, le Premier ministre malaisien, Najib Razak, a invité les pays musulmans à dépasser ce constat alarmant pour lutter contre ce fléau.

«En donnant la priorité à l'éducation tout au long de la vie », a insisté N. Razak, les musulmans pourront« réduire la pauvreté, élever le niveau de vie et déverrouiller la croissance du21esiècle».

Le défi est important. Mais selon le Premier ministre malaisien, la coopération entre professionnels de l'éducation, pouvoirs publics et partenaires privés pourrait permettre de le relever. Explorer de nouveaux horizons, innover, mais surtout fonder le succès à venir sur l'alphabétisation des hommes et des femmes du monde musulman doivent ainsi devenir une priorité.

C'est à cet effet que Najib Razak invite « la oumma » à utiliser, dans un objectif commun, tous les moyens requis et disponibles pour permettre aux musulmans du monde entier de savoir lire et écrire, et ainsi « contribuer au développement économique et social » de leur pays. A l'instar des pays arabes, « où l'alphabétisation des adultes a augmenté de 20 % au cours des 20 dernières années » et des pays d'Asie du Sud-Est « où les taux d'alphabétisation sont constamment au-dessus de 90 % », précisa le Premier ministre malaisien.