عربي - Deutsch - Française - Português - Español - - Italiano - русский

Qu’Allah accepte nos prières et nous agrée de sa récompense.

La prière est le second pilier de l’Islam. Nous nous devons de l’effectuer de la meilleure manière qui soit c’est à dire en suivant le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) qui a dit : « Priez comme vous m’avez vu prier. » La prière doit être accomplie afin de satisfaire notre Seigneur, ainsi convient-il de suivre l’exemple de Son Messager (‘alayhi salat wa salam). Cheikh Mohamed Hussein Ya’qub nous explique comment faire la prière, conformément à la Sunna de notre Prophète bien aimé (‘alayhi salat wa salam).

Où prier ?

La prière à la mosquée est une obligation et un bienfait pour tout homme musulman. En effet, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a insisté sur la prière à la mosquée pour les hommes car elle apporte de la joie à Allah et quelle meilleure joie que la Sienne ? L’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Nul homme musulman ne se rend constamment aux mosquées pour la prières et l’invocation sans qu’Allah l’accueille avec une joie semblable à celle d’une famille qui accueille son membre absent lorsqu’il revient ». Allahou akbar ! Tout homme musulman devrait se hâter de se rendre à la mosquée afin que Son Seigneur l’accueille avec joie, par Sa Grâce !

De plus, ‘Abd Allah ibn Massoud (qu’Allah l’agrée) a dit : « Notre Prophète nous a appris les pratiques de la bonne voie et les prières en groupe en font partie. Il arrivait même qu’on amenât un homme qui traînait des pieds entre deux hommes et qu’on l’installât dans le rang des prieurs. Nous pensions que seul un vrai hypocrite connu de tous comme tel pouvait ne pas y assister. » La prière en groupe est une des pratiques de la bonne voie, qu’attendons-nous pour nous y soumettre ?

Cependant, il est préférable pour la femme d’effectuer sa prière à la maison. Oum Houmayd as-Sa’adiyyah est venue au Prophète (‘alayhi salat wa salam) à ce sujet, et lui dit : « Ô Messager d’Allah ! J’aime prier derrière toi. » Il lui dit : « Il est préférable pour toi de prier dans ta maison. » Elle lui dit :  « Ô Messager d’Allah ! Mais j’aime prier derrière toi. » Il lui dit : « Il est préférable pour toi de prier dans ta maison. » Elle lui dit :  « Ô Messager d’Allah ! Mais j’aime prier derrière toi. » Il lui dit : « Je sais que tu aimes prier derrière moi, mais la prière que tu accomplis dans ta maison est meilleure que celle que tu effectues derrière moi. » (Muslim). Ainsi, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a insisté sur le fait qu’il est préférable pour la femme de prier chez elle. Il est important de souligner que la prière à la mosquée n’est pas interdite pour la femme mais celle effectuée à son domicile est préférable. Appliquons-nous afin de suivre les conseils et la voie de notre noble Prophète (‘alayhi salat wa salam).

L’ouverture de la prière et la récitation

Afin de débuter notre prière, nous soulevons nos bras. En faisant cela, nous projetons tous nos soucis derrière notre dos. Nos mains posées près des oreilles, nous reposons nos bras vers le sol en disant « Allahou akbar » (« Allah est Le plus Grand ») comme si l’on rabaissait tous nos problèmes par terre. Notre regard doit se porter sur l’endroit de la prosternation et non au ciel ou ailleurs. À ce sujet, le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Ou bien certaines gens cessent de lever leurs regards vers le ciel, ou bien Allah leur enlèvera sûrement la vue. »Lorsque l’Envoyé d’Allah (‘alayhi salat wa salam) fut questionné sur le fait de tourner la tête durant la prière, il répondit : « C’est là une partie de sa prière que le Diable dérobe à l’orant. » Ne détournons pas notre regard durant la prière ! C’est l’œuvre du Diable qui nous vole de notre prière.

Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « La prière c’est vraiment quand tu es soumis, humble, déférent, sobre et suppliant. » Soyons concentrés dans nos prières, soumettons corps, âme, cœur et esprit au Seigneur de l’Univers, exalté soit-Il. Ainsi, il faut mettre tout son corps en direction de la Qibla, son visage, son torse, son cœur en imaginant qu’Allah nous fait Face. Puis, réciter l’invocation d’ouverture à la prière rapportée par At Tirmidhy et Abu Dawud qui est : « Subhanaka lâhumma wa bi hamdika wa tabaraka smuka, wa ta’ala jadduka wa la ilaha ghayruka. » (« Gloire et pureté à Toi ô Allah, et à Toi la louange, que Ton Nom soit béni et Ta Majesté soit élevée et il n’y a pas d’autre divinité (digne d’adoration) en dehors de Toi »).

Il faut ensuite mettre sa main droite au dessus de sa main gauche sur la poitrine, et prononcer l’invocation d’ouverture à la prière rapportée dans les sahihaine d’Al Boukhari et Muslim : « Allahuma ba’id bayni wa bayna khatayaya kama ba’adta bayna lmashriqi wa lmaghribi. Allahuma naqqini min khatayaya kama yunaqqa th-thawbu lbayadu mina d-danasi. Allahuma ghsilni min khatayaya bi thalji wa lma-i wa lbarad. » (« Ô Seigneur ! Éloigne de moi mes péchés comme Tu as éloigné l’Orient de l’Occident. Ô Seigneur ! Purifie-moi de mes péchés comme on nettoie le vêtement blanc de sa saleté. Ô Seigneur ! Purifie-moi de mes péchés avec la neige, l’eau et la grêle. »)

Enfin, il faut demander refuge auprès d’Allah contre Satan le lapidé en disant : « a’udu bi lahi mina shaytani rajim » (Traduction : « Je cherche refuge auprès d’Allah contre Satan, le maudit, le lapidé »). En prononçant cela, nous devons ressentir le sens de la protection, du refuge, de la préservation. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Quand on lance l’appel à la prière, Satan se sauve en pétant (ou à toute vitesse) pour ne pas entendre l’appel. Dès que l’appel est terminé, il revient. Quand on lance le deuxième appel à la prière, il se sauve de nouveau pour revenir à la fin de cet appel afin de distraire le prieur par des pensées étrangères à la prière. » (Al Boukhari et Muslim). Ainsi, il est primordial de demander refuge auprès d’Allah contre Satan le banni. Ce dernier fera tout pour nous distraire de notre prière, qu’Allah le maudisse et nous écarte de lui. Puis, comme le dit Notre Seigneur, {Et récite le Coran, lentement et clairement} (Sourate 73 : Verset 4). Il faut donc réciter Sourate Al Fatiha (Sourate 1 – L’ouverture) puis dire « Amine ». Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Si l’un d’entre vous a dit (dans la prière) « amine », et que les anges dans le ciel disent « amine », si les deux « amine » sont dits en même temps, tous ses péchés antérieurs sont pardonnés. » Allahou akbar ! Il ne faut pas négliger le sens du mot « Amine » à la fin de Sourate Al Fatiha. Ensuite, il faut réciter la Sourate de notre choix, en prononçant lentement et clairement comme notre Créateur nous l’a ordonné.

L’inclinaison et le retour d’inclinaison

Après avoir réciter les deux sourates (El Fatiha et celle de notre choix), il faut soulever les mains au niveau des oreilles et s’incliner en disant « Allahou akbar » (« Allah est Le plus Grand »). Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit : « Et ensuite incline-toi jusqu’à ce que tu te sentes apaisé dans cette position. » Il ne faut donc pas se presser mais prendre le temps de s’appliquer dans l’inclinaison et de se sentir apaisé ainsi.

Afin de suivre la Sunna, le dos doit être droit lors de l’inclinaison tout comme les jambes et les doigts doivent être écartés, maintenant les genoux. La tête ne doit ni être relevée ni baissée mais elle doit suivre la continuité du dos. Le regard doit se porter sur nos pieds et non sur les côtés ou autre. Le Messager d’Allah (‘alayhi salat wa salam) a dit :« Quand tu t’inclines pour le roukou’ (inclination), mets les paumes de tes mains sur les genoux, puis écartes tes doigts, et restes jusqu’à ce que chaque membre prenne sa place. » Il (‘alayhi salat wa salam) a également dit : « Complétez (faites entièrement bien) l’inclinaison et la prosternation. Par Celui qui détient mon âme entre Ses mains, je vous vois derrière mon dos quand vous vous inclinez ou prosternez ! »

L’inclinaison est un acte d’adoration envers notre Seigneur. Nous devons donc l’accomplir de la meilleure manière qui soit. Une fois que nous sommes en position d’inclinaison, il faut prononcer trois fois : « Subhana rabbiya l’adhim » (« Gloire et pureté à mon Seigneur, Le Très Grand »). Trois fois est le minimum obligatoire, la Sunna étant de la prononcer dix fois. Lors du retour de l’inclinaison, l’invocation à prononcer est : « Sami’a allahu liman hamidah » (« Qu’Allah entende celui qui proclame Sa louange ») (Al Boukhari).

Qu’Allah nous permette d’effectuer notre prière comme il se doit. Qu’Il fasse d’elle une protection contre le châtiment de l’au-delà.