SJ Financial - шаблон joomla Joomla

 عربي - Deutsch - Française - Português - Español - - Italiano - русский

Chat en direct

Nous sommes à côté de vous à tout moment, Demandez, vous aurez la Réponse!

Comment se convertir à l'islam ?

connais tu les etapes pour entrer en islam

La famille de Maryam

Maryam (Marie). Les croyants lui vouent une admiration et un respect sans limite depuis le prophète ‘Issa (Jésus) (‘alayhi salam). Mais qui est-elle réellement ? Que sait-on d’elle et en quoi est-elle un modèle de piété ? Allah nous dit à travers le Saint Coran que Maryam est l’une des meilleures femmes de l’Humanité. Retour plus de 2000 ans en arrière…

Marie, appelée Maryam dans la tradition coranique, est la fille du prophète ‘Imran et de Hannah, descendants des prophètes Mussa (Moïse) et Haroun (Aaron), son frère. ‘Imran et Hannah vivent à Jésuralem, et ont la résponsabilité de s’occuper du sanctuaire Al-Qods.

Certes, Allah a élu Adam, Noé, la famille d’Abraham et la famille d’Imran au-dessus de tout le monde. [Sourate 3 "La Famille d'Imran", Verset 33]

Certains hadiths racontent que Hannah admirait le comportement des oiseaux. Elle contemplait leur manière de vivre, leur manière de faire avec leur progéniture, comment ils se nourrissaient… C’est en les observant qu’elle eut alors le désir ardent d’enfanter. Mais elle était d’un âge avancé et, de plus, était stérile. Elle s’en remet alors à son Créateur, confiante, et lui demande à travers ses nombreuses prières, de lui donner un enfant. Elle souhaite un fils, pour succéder à ‘Imran dans sa mission de gardien d’Al-Qods. Allah le Bienfaiteur exhaussa son vœux, et lui donna un enfant, une fille.

(Rappelle-toi) quand la femme d’Imran dit : « Seigneur, je T’ai voué en toute exclusivité ce qui est dans mon ventre. Accepte-le donc, de moi. C’est Toi certes l’Audient et l’Omniscient »

Puis, lorsqu’elle en eut accouché, elle dit : « Seigneur, voilà que j’ai accouché d’une fille »; or Allah savait mieux ce dont elle avait accouché! Le garçon n’est pas comme la fille. « Je l’ai nommée Maryam, et je la place, ainsi que sa descendance, sous Ta protection contre le Diable, le banni »[Sourate 3 "La Famille d'Imran", Verset 35]

Une enfance extraordinaire

‘Imran meurt avant la naissance de Maryam. La voilà donc orpheline de père avant même de venir au monde. Mais Allah, dans son extrême Bonté, confie Maryam au prophète Zacharia, afin qu’il prenne soin d’elle. En effet à l’époque, l’on confiait son enfant à quelqu’un capable d’en prendre soin et de lui fournir une bonne éducation. Maryam va alors grandir au sein du sanctuaire de Jérusalem, Al-Qods. Zacharia remarque, petit à petit, que Maryam n’est pas un enfant comme les autres.

Très pieuse, elle ne manque jamais à ses responsabilités dans le sanctuaire. Mais au delà de ça, elle dispose, dans sa chambre, de richesses incroyables, inexistantes dans le pays. Allah n’abandonne jamais les gens pieux, au contraire. Il surveilla Maryam comme le lui a demandé Hannah, et il lui offrait chaque jour de la nourriture à profusion, comme des fruits hors saison ! Mais en plus de tout cela, elle eût l’extrême privilège de recevoir la visite de l’Ange Jibril (Gabriel) à plusieurs reprises…

Maryam un être d’exception

Maryam fut un être choisi par Dieu. Elle fut l’heureuse élue puisque Jibril se présenta de nouveau à elle, sous la forme d’un homme parfait. Sa vertu l’amena d’abord à refuser que ce dernier s’approche d’elle. Il dût alors la rassurer et lui expliquer l’origine et le but de sa visite : Allah l’a choisie afin de donner naissance à un prophète : ‘Issa (Jésus) ‘alayhi salam.

(Rappelle-toi,) quand les Anges dirent : « Ô Maryam, voilà qu’Allah t’annonce une parole de Sa part : son nom sera « al-Masih » « ‘Issa », fils de Maryam, illustre ici-bas comme dans l’au-delà, et l’un des rapprochés d’Allah » .

Il parlera aux gens, dans le berceau et en son âge mûr et il sera du nombre des gens de bien ».

Elle dit : « Seigneur! Comment aurais-je un enfant, alors qu’aucun homme ne m’a touchée?  » – « C’est ainsi!  » dit-Il. Allah crée ce qu’Il veut. Quand Il décide d’une chose, Il lui dit seulement : « Sois »; et elle est aussitôt.[Sourate 3 "La Famille d'Imran", Verset 45 à 47]Maryam fût d’abord étonnée, étant sans conjoint et toujours vierge. Son adoration envers son Créateur la fit se prosterner et accepter son destin. L’image même de la femme dévouée et obéissante par excellence. Elle assuma donc cette grossesse, et lorsqu’il lui fût impossible de cacher plus longtemps ses rondeurs au peuple d’Israël, elle se retira dans le désert.

(Rappelle-toi) quand les Anges dirent : « Ô Marie, certes Allah t’a élue au-dessus des femmes des mondes. »

« Ô Marie, obéis à Ton Seigneur, prosterne-toi, et incline-toi avec ceux qui s’inclinent » .

[Sourate 3 "La Famille d'Imran", Verset 42-43]

Lorsqu’elle fût prise par les contractions alors que son enfant arrivait, les douleurs furent telles qu’elles lui firent regretter d’être en  vie. « Puis les douleurs de l’enfantement l’amenèrent au tronc du palmier, et elle dit : « Malheur à moi ! Que je fusse morte avant cet instant !  Et que je fusse totalement oubliée !  »[Sourate 19 "Maryam", Verset 23]. Mais très vite son fils naquis et la rassura. Allah lui offrit de l’eau et  des dattes afin de reprendre des forces. « Alors, il l’appela d’au-dessous d’elle , [lui disant : ] « Ne t’afflige pas. Ton Seigneur a placé à tes  pieds une source. Secoue vers toi le tronc du palmier : il fera tomber sur toi des dattes fraîches et mûres. Mange donc et bois et que ton oeil  se réjouisse ! Si tu vois quelqu’un d’entre les humains, dis [lui : ] « Assurément, j’ai voué un jeûne au Tout Miséricordieux : je ne parlerai  donc aujourd’hui à aucun être humain ». [Sourate 19 "Maryam", Verset 24 à 26].

La place de Maryam est très importante dans le Saint Coran. Allah lui a même consacré une sourate entière (Sourate numéro 19 « Maryam« )  ainsi qu’à sa famille (Sourate N° 3 « La famille d »Imran« ). Le prophète Mohammed (Salallahu ‘alayhi wa salam) dira de Maryam que c’est    l’une des meilleures femme de l’Humanité.

Ibn ‘Abbas -qu’Allah l’agrée- a dit : Le messager d’Allah  -Prières et bénédiction d’Allah sur lui-   a marqué quatre fois le sol, et il dit : « Savez vous ce que c’est ? » Ils dirent : « Allah et Son messager sont plus savants !» Il dit : « Les meilleures femmes des gens du paradis qui sont : Khadija bint Khouwaylid, Fatima bint Mouhammad, Assia bint Mouzâhim femme de Pharaon, et Maryam bint ‘Imran, qu’Allah les agrées toutes. »

Elle n’est ni prophétesse ni immaculée comme le pensent les chrétiens, puisqu’elle a besoin d’Allah pour survivre et affronter le monde, ainsi  que le mauvais traitements de quelques hommes égarés. Elle est du nombre des obéissantes. Maryam est un exemple à suivre. Elle affrontera  les remarques, les critiques les plus atroces, et pourtant elle est véridique, patiente, elle se soumet totalement à Allah.

L’histoire de Marie est un modèle pour la oumma. La société actuelle oblige les hommes et les femmes à prendre un train de vie qui les  dépasse. Il est important de savoir s’arrêter et de se rappeler les modèles passés. Que ce soit au niveau de l’éducation, de la piété, des devoirs  de tous les jours, Allah est là pour nous guider et nous sortir des situations difficiles alhamdolillah wa chakrou lillah