SJ Financial - шаблон joomla Joomla

 عربي - Deutsch - Française - Português - Español - - Italiano - русский

Chat en direct

Nous sommes à côté de vous à tout moment, Demandez, vous aurez la Réponse!

Comment se convertir à l'islam ?

connais tu les etapes pour entrer en islam

×

Avertissement

JLIB_APPLICATION_ERROR_COMPONENT_NOT_LOADING

Les Nouvelles musulmane

Les basketteuses ont finalement été autorisées à porter le voile musulman, a annoncé la Fédération internationale de basketball.
Les basketteuses ont finalement été autorisées à porter le voile musulman, a annoncé la Fédération internationale de basketball (FIBA), réunie à Hong Kong, à l'issue d'un processus de révision entamé en septembre 2014 et qui met donc fin à l'interdiction.
«Le bureau central a approuvé la proposition soumise par la Commission technique qui autorise le port du voile par les joueuses, a indiqué la FIBA dans un communiqué.
La FIBA a néanmoins émis des règles « développées de telle manière que le port du voile minimise le risque de blessure et préserve une uniformité avec les couleurs des équipements vestimentaires ».
Les dispositions contenues dans la nouvelle règle précisent que le port d'accessoire vestimentaire servant à se couvrir la tête est autorisé si :
– l'accessoire est noir ou blanc, ou de la même couleur dominante que l'équipement vestimentaire ;
– tous les joueuses d'une même équipe portent la même couleur ;
– l'accessoire ne cache pas partiellement ou totalement une partie du visage (yeux, nez, lèvres, etc.) ;
– l'accessoire n'est pas dangereux pour la joueuse qui le porte et/ou pour les autres joueurs ;
– le voile ne comporte aucun élément de fermeture autour du visage et/ou du cou ;
– aucun élément ne dépasse de sa surface.

Cette décision, qui a été ratifiée vendredi lors du congrès de l'instance mondiale, entrera en vigueur au 1er octobre 2017.

Source// https://journaldumusulman.fr

Pendant que la communauté musulmane du monde entier célèbre la fête de l'Aïd, qui marque la fin du mois de jeûne du ramadan, reportage au Brésil où l'islam progresse, notamment dans les quartiers les plus pauvres, les « favelas ».

Avec 126 millions de fidèles, le Brésil est le premier pays catholique au monde.

Discrète, une petite communauté musulmane s'est solidement implantée au fil du temps, et connaît depuis une quinzaine d'année une progression constante.

Selon l'IBGE – Institut brésilien de géographie et statistiques – le nombre de musulmans au Brésil aurait augmenté de 29,1% entre les années 2000 et 2010. Toujours selon l'IBGE, la plus grande population musulmane se trouve à São Paulo, suivie de près par Paraná, Rio Grande do Sul et Rio de Janeiro.

Selon lui, les musulmans seraient au nombre d'un million dans le pays. A noter surtout, la part de conversion. À Rio, il y a quelques 500 familles musulmanes dont 85 % sont des Brésiliens convertis.

Dans l'Etat indien de Kerala, une mosquée vieille de 1000 ans a ouvert ses portes, désirant la visiter.

En effet, la mosquée n'était jusqu'alors accessible qu'aux hommes.

Pour la première fois de son histoire, la mosquée Thazhathangady, construite il y a un millénaire, a accueilli les fideles Il ne s'agissait pas pour les femmes d'accomplir la prière dans cette mosquée mais seulement de la visiter car elle est historique de par son ancienneté.

Célèbre pour son style architectural fait de bois, la mosquée a ainsi ouvert ses portes à des milliers de femmes dimanche dernier. Une seconde journée de visite réservée aux femmes est prévue le 8 mai prochain inchaAllah. Cette ouverture pour la visite des femmes fait suite à la demande de ces dernières et leur volonté de découvrir ce lieu de culte hors pair. Le président du comité de la mosquée a ainsi confié : « Il s'agit d'une mosquée de 1000 ans. Nos femmes ne l'avaient pas vue jusqu'à présent et désiraient visiter le lieu saint. Donc, le comité de la mosquée a décidé d'autoriser les femmes à la visiter le 24 Avril et le 8 mai ».

Musulmanes ou non, touristes ou résidentes, les femmes ont saisi cette occasion pour admirer l'architecture du lieu de culte et l'état surprenant de la mosquée malgré les siècles passés. Elles se sont d'ailleurs dites ravies par cette découverte impressionnante.

Source// http://www.ajib.fr/

Nouvelle réforme de l'enseignement à l'étranger.

 

Les lycées d'Espagne devront dès la rentrée prochaine enseigner l'Islam aux élèves et ce, dans un souci d'informer au sujet du véritable Islam et d'éloigner des idées reçues.

Ces cours concerneront la culture musulmane, l'histoire de l'Islam mais également les bases de la pratique islamique à proprement parler. C'est ce que souligne le ministère dans un communiqué repris par le quotidien espagnol El Mundo. Les enseignements en question seront basés sur des manuels scolaires, déjà établis par les membres de la Commission Islamique d'Espagne.

Le ministre espagnol a fait part de l'importance d'une telle réforme scolaire, particulièrement de nos jours. Il a ainsi déclaré que ces cours permettront « la création d'un cadre de dialogue qui favorise la pensée critique, avec pour objectif ultime, la compréhension de la pluralité et la promotion de la coexistence, piliers de la société démocratique » et ce, afin de « réduire le risque de réception de fausses idées sur la religion musulmane ».

L'enseignement de l'Islam dans les lycées espagnols sera donc effectif dès l'an prochain inchaAllah. L'Espagne suit ainsi le Royaume-Uni qui avait envisagé ce même projet scolaire il y a quelques mois de cela.

L'Islam pénètre dans bien des cœurs à travers le monde entier al hamdouliLlah. En effet, Allah guide qui Il veut vers la droiture. Le Japon ne fait pas exception de ces conversions à l'Islam.

C'est ainsi qu'un documentaire, réalisé par Darifton et compagnie met en avant les conversions à l'Islam au sein du pays du Soleil-Levant machaAllah. Plusieurs témoignages touchants, expliquant le parcours de nombreux convertis à l'Islam. L'équipe de Darifton et Compagnie est donc allée à la rencontre de ces frères et soeurs japonais.

Le reportage met également en avant la grande tolérance dont fait preuve le Japon envers la pratique de l'Islam. D'après les responsables de la grande mosquée de Tokyo, il y aurait plus de 10 000 japonais musulmans.

Les conversions à l'Islam de certains japonais sont notamment dues à l'ouverture d'esprit présente dans le pays vis-à-vis de l'Islam. Le Japon souhaite en effet accorder le meilleur aux musulmans, ce qui pousse certains à s'intéresser de plus près à cette religion al hamdouliLlah. Une vidéo à voir et à partager, qui prouve une fois de plus que l'Islam n'a pas de frontières.

« Les Américains musulmans participent à notre sécurité »

A déclaré le président Barack Obama à propos des contributions des musulmans aux États-Unis. « Ils sont nos policiers. Ils sont nos pompiers. »
Le président Obama dans une mosquée du Maryland, Barack Obama adresse un message de solidarité aux musulmans du pays, sous une bannière qui proclame : « Dieu est lumière sur Terre et dans le ciel. » 

Le 3 février, le chef de l'exécutif s'est rendu à l'Islamic Society de Baltimore* pour s'adresser à un groupe d'Américains musulmans. Cette visite a été pour lui « l'occasion de célébrer les contributions de la communauté musulmane américaine à notre pays », a indiqué le secrétaire de presse de la Maison Blanche, Josh Earnest.

Barack Obama voulait aussi faire contrepoids à ceux qui demandent aux Américains musulmans de « choisir entre la foi et le patriotisme ».

« Vous être à votre place ici. Vous n'êtes pas soit musulmans, soit américains. Vous êtes musulmans et américains. »

L'Islamic Society de Baltimore regroupe l'une des plus grandes grandes communautés musulmanes des États dits « Mid-Atlantic » du pays. En plus de la mosquée, elle gère une école et un dispensaire pour SDF. « Cette mosquée, comme tant d'autres dans notre pays, s'inscrit dans le droit fil de l'histoire de l'Amérique », a affirmé le président.

Dans son discours, il a évoqué les douze Américains musulmans – dont des étudiants, des activistes et des dignitaires religieux – avec lesquels il s'est entretenu avant de s'adresser à tout le groupe. Il a salué leur

« travail extraordinaire, non seulement dans la communauté musulmane, mais aussi dans la communauté américaine »,

que ce soit dans le monde des affaires, dans l'enseignement ou en faveur de la justice sociale et de l'environnement, par exemple.

Environ 1 Américain sur 100 est musulman. Les mosquées font partie du paysage partout dans le pays.

 Source// https://share.america.gov/fr/

Chaque vendredi, des milliers de musulmans se rassemblent dans les mosquées de la perle des Antilles.

 

Nombre d'entre eux sont des reconvertis et notamment des jeunes en quête de spiritualité dans un pays où le catholicisme, le christianisme, les témoins de Jéhovah et le vaudou sont les religions majoritaires. La reconversion de ces jeunes passe, pour la plupart, par les médias et plus particulièrement la télévision et internet.
« J'étais dans une religion qui s'appelle disciple. Là, on m'a appris beaucoup de choses dans la bible. Mais en suivant régulièrement l'émission Haïti-islam réalisée par Télémax, je commence à déceler quelques contradictions dans la Bible. En faisant une comparaison entre les différentes versions de la Bible, j'ai finalement compris qu'il ne s'agit pas d'un problème de traduction, mais c'est une falsification.

J'avais accumulé assez de preuves pour déduire que l'islam est vérité et le dernier prophète est Mohammed, non pas Jésus. Et j'ai ainsi accepté l'islam. » témoigne Grégory Alexandre.
« J'étais très jeune, je ne comprenais pas grand-chose. J'étais catholique. Mais en regardant les musulmans, j'aimais la façon dont les femmes étaient voilées. Ensuite, dans l'islam, les femmes ont beaucoup de respect. » raconte Raïcha, qui a une vingtaine d'années.
Derrière l'engouement, une histoire

Bien que cette jeune génération démontre un engouement remarquable pour la religion du prophète Mohammed (paix et bénédictions sur lui), l'histoire de l'islam à Haïti ne date pas d'hier. Cette religion est arrivée avec les esclaves noirs, parmi lesquels se trouvait une minorité de musulmans.
Il aura fallu attendre la fin des années 80 pour que des intellectuels, politiciens et d'autres professionnels haïtiens apportent l'islam avec eux, au retour de leurs voyages en Amérique du nord. Fidèles et imams émergent discrètement, bâtissant la première mosquée en 1994 à Delmas. Aujourd'hui il existe une dizaine de mosquées dispersées dans différentes villes accueillant chacune, grâce à Dieu, entre 150 et 200 fidèles. Même si l'islam reste une religion minoritaire dans ce pays, cette ferveur de la part de nos frères haïtiens commence à poser les questions de sa reconnaissance sur le plan politique.

 

 

Source// http://www.katibin.fr/

Ciudad Del Este, ville située au Paraguay, accueille désormais la plus importante mosquée du pays. Le lieu de culte a été inauguré mardi dernier.

A cette occasion, le président du Paraguay, Horacio Cartes a fait le déplacement jusqu'à la mosquée, accompagné par plusieurs corps diplomatiques. La mosquée se trouve au sein d'un centre islamique. Le lieu a été nommé « Alkhaulafa Al- Rashdeen ». Cette inauguration s'est faite désirée car les travaux ont duré 4 ans. Les travaux ont quant à eux coûté 1 million de dollars.

Dans ce centre islamique, les musulmans bénéficieront d'une mosquée et d'un centre culturel. La population musulmane du Paraguay s'élève à moins de 1% de la population totale. Malgré le peu de musulmans dans le pays, un grand centre islamique a été inauguré et ce, en présence du chef de l'Etat.

Rappelons que l'Islam croît progressivement en Amérique Latine majoritairement catholique. Entre autres, les brésiliens sont de plus en plus nombreux à embrasser l'Islam.

 Source//http://www.ajib.fr/

En ce mois d'octobre,plusieurs mosquées britanniques.

se sont organisées pour mettre en place des expositions sur le thème de l'islam dans le but d'apporter un maximum d'informations et d'échanges. Et le succès est au rendez-vous ! Que ce soit au sein de la communauté musulmane mais aussi et surtout auprès des non musulmans qui sont venus par centaines et sont ressortis ravis !

Un retour sur l'histoire

Les deux objectifs principaux de ces expositions, qui se sont déroulées notamment à Londres et à Slough, étaient de montrer le « véritable » visage de l'islam, loin de ce que de nombreux médias relaient et loin de l'image de groupes comme Daesh mais aussi de faire un retour sur l'histoire des musulmans en Grande-Bretagne. Le chef de projet de la mosquée Jamia de Slough s'exprimait ainsi :
La plupart des Britanniques sont convaincus que les musulmans sont arrivés sur le territoire national dans les années 60 et 70.
Preuve qu'ils ne connaissent pas bien l'histoire de leur pays puisque dans son exposition, la mosquée a montré un calendrier datant du 8ème siècle après JC accompagné d'une pièce d'or fabriquée sur demande du roi de l'époque, Offa de Mercie, et sur laquelle est frappé « Il n'y a pas d'autre Dieu qu'Allah seul« . Les organisateurs des différentes expositions ont mit l'accent sur l'éducation et la connaissance argumentant que :
L'éducation est vraiment la seule façon de contrer les a priori négatifs et les stéréotypes islamophobes alimentés constamment. Le but était de favoriser la connaissance du véritable islam, notamment auprès d'un public qui entend à longueur de journées les pires calomnies au sujet de la religion musulmane, en ignorant tout de l'infinie richesse de sa civilisation, mais aussi de valoriser l'histoire des musulmans ici, dans le royaume britannique
Les Britanniques non musulmans présents sont ressortis souriants et enthousiastes, heureux d'avoir appris des choses sur leur pays et sur la culture musulmane. Nombreux sont ceux qui ont également valorisé le fait d'avoir pu échanger avec de véritables interlocuteurs, ce qui a changé leur perception de la religion. Une belle initiative qui prouve qu'il est possible d'avancer dans la paix et le savoir.

Source//http://www.katibin.fr/

Canada – Le tout juste élu premier ministre canadien n'en finit pas de conquérir des audiences riches de diversités.

Considéré pour son humanité très largement mise en lumière autant que pour son charisme apprécié, Justin Trudeau vient de gagner sa place de premier ministre. Sur le volet du site alloué pour sa présentation, il se définit comme « enseignant, père, militant, chef ».

Durant les récupérations politiques douteuses autour de la question des femmes voilées intégralement, il s'est très vite démarqué en se posant comme « homme féministe » par sa position dans le débat. « Les politiques ne devraient pas avoir à décider ce qu'une femme doit et peut faire de son corps. C'est un droit fondamental. », dit-il lors d'une émission radio.

Il ratisse large et veut toucher des audiences très diverses en abordant autant les droits des femmes que la légalisation du cannabis. Mais son principal atout est son constant intérêt et curiosité face aux différentes communautés qui composent le Canada. Ce qui a pour résultat de faire sentir à chaque canadien leur appartenance citoyenne au pays où leur vie prend place.

Son investissement dans plusieurs œuvres caritatives a également été mis en lumière dans les portraits consacrés à sa personne.

La communauté musulmane du Canada semble avoir voté en masse pour Justin Trudeau. Ce qui lui vaut des titres tels que « The leader of the hearts » ou encore « our Canadian Imran Khan ». D'autres électeurs font état d'une joie de « s'être débarrassés de cet homme malade de racisme, Harper ». Et d'autres encore, accordent cette victoire à « sa chevelure qui se mout librement à contrario de la coupe lego d'Harper ».

Mais le fait qui nous intéresse n'est autre que sa dernière initiative. Justin Trudeau, afin de remercier ses électeurs de confession musulmane, s'est intégré vestimentairement et culturellement en se parant d'un qamis afin de prendre part à un repas traditionnel à même le sol.

Cette démarche qui ne manquera pas de séduire de reconnaissance les canadiens musulmans qui lui ont donné leur voix.

Source//http://www.ajib.fr/

L'Islam entre dans le cœur de milliers de personnes à travers le monde.

Parmi eux, une convertie grecque dont nous vous rapportons le récit aujourd'hui. Cette dernière est née à Athènes, dans une famille orthodoxe très pratiquante.

De la haine envers l'Islam...

Son père avait développé une haine envers l'Islam, haine qu'elle explique par le fait que les turcs musulmans lui avaient confisqué ses biens. Il a donc transmis cette haine de l'Islam et des musulmans à sa famille. Cette sœur explique que les grecs leur ont également inculqué la répulsion envers les musulmans qui représentaient l'ennemi colonisateur. Elle témoigne:

« pendant des siècles, ils nous ont appris en histoire et dans les livres religieux à haïr et à se moquer de la religion islamique ».

Ce qu'explique cette sœur quant à l'éducation apportée aux enfants est choquant. En effet, elle explique : « Dans nos livres, l'Islam n'était en fait pas une religion et Muhammad (que la paix soit sur lui) n'était pas un prophète ! Il était juste un leader très intelligent et politicien qui a rassemblé les règles et les lois des juifs et des chrétiens, a ajouté certaines de ses propres idées et a conquis le monde ». Au delà de cela, l'école grecque lui apprenait à se moquer des épouses du Prophète (qu'Allah les agrée) mais également des compagnons (qu'Allah les agrée). Cette sœur fait part du fait que cette épisode de sa vie l'a fortement marquée puisque ses parents et l'école s'entendaient sur la haine envers l'Islam.

A la découverte du véritable Islam

Fort heureusement, son cœur n'a pas été touché par cette répulsion. C'est ainsi qu'elle témoigne

« Al hamdouliLlah, Dieu a protégé mon cœur et la haine envers l'Islam n'y est pas entrée ». C'est une fois adolescente que cette sœur s'est intéressée de plus près à l'Islam.

Déçue par le comportement des orthodoxes, particulièrement des prêtres qui prenaient les biens de l'église et des fidèles, elle s'est totalement détachée de la religion chrétienne. Elle a donc longuement lu au sujet de la religion musulmane et a fini par l'embrasser. Elle fait part de sa reconnaissance envers Allah pour l'avoir guidée : « Al hamdouliLlah, il a eu pitié de mon âme et m'a guidée des ténèbres à la lumière, de l'enfer au Paradis inchaAllah ».

Guidée vers la lumière, cette sœur s'est aujourd'hui mariée avec un musulman, fortement attaché à sa religion. Elle explique que son mari l'aide dans l'accomplissement du bien et l'apprentissage de la religion. Cette sœur s'émerveille toujours autant en relisant le Saint Coran, ce Livre qui l'a poussée vers la Vérité.

Cette sœur explique tout de même qu'elle a rencontré des difficultés à pratiquer sa religion librement en Grèce : manque de mosquées, pas de cours religieux, etc. C'est ce qui l'a motivée à effectuer la Hijra avec son époux. Aujourd'hui dans un pays musulman, elle n'oublie pas de louer son Seigneur : « Merci Allah, Il nous a guidés et nous a donné la chance de migrer vers un pays musulman, où l'on peut entendre les douces paroles de l'Adhan, et nous pouvons accroître nos connaissances et notre amour pour Lui, et pour notre bien aimé Prophète Muhammad ».

MachaAllah, quel beau témoignage ! Qu'Allah nous permette de préserver notre foi et de l'augmenter.
ٍSource/http://www.ajib.fr/

Nous accueillerons  le mois de Mouharram 1437. C'est le premier mois du calendrier hégirien.

Le calendrier musulman a débuté avec l'émigration de Mouhammed (sallaAllahou 'alayhi wa salam) de La Mecque vers Médine, un événement majeur qui marque le début de l'Etat Musulman, fondé sur la fraternité, la solidarité et la justice. L'occasion en cette nouvelle année 1437 de revenir sur les bienfaits de ce mois.


Un mois parmi les quatre mois sacrés

Allah, exalté soit-Il, nous dit :
« Le nombre de mois, auprès d'Allah, est de douze (mois), dans la prescription d'Allah, le jour où il créa les cieux et la terre. Quatre d'entre eux sont sacrés : telle est la religion droite (...). » (Coran, 9 : 36).
D'après Abou Bakrata, le Prophète (sallaAllahou 'alayhi wa salam) a dit :
« Le temps a repris son cours tel qu'il était quand Allah créa les cieux et la terre : l'année compte douze mois dont quatre mois sacrés ; les trois se succèdent et ont pour nom Dhou al-Qi'ada, Dhou al-Hijja et Mouharram et le quatrième Rajab qui est intercalé entre Joumâda et Cha'baane. » (Rapporté par Al-Boukhary et Mouslim).
Le jeûne de 'Achoura

La période de 'Achoura, qui comme son nom l'indique (dix en arabe) est le dixième jour de Mouharram, évoque plusieurs faits historiques parmi les prophètes d'Allah 'azawajal. Ainsi c'est pendant 'Achoura que Nouh ('aleyhi salam) fut sauvé avec les croyants du déluge et c'est aussi à ce moment qu'Allah ta'ala sauva Moussa ('aleyhi salam) et les siens des griffes de Pharaon.
Dans un hadith rapporté par al-Boukhari d'après Ibn Abbas selon lequel quand le Prophète (sallaAllahou 'alayhi wa salam) arriva à Médine et se rendit compte que les Juifs jeûnaient le jour d'Ashoura, il dit:
– « Qu'est-ce que c'est? »
– « Un un jour important au cours duquel Allah a sauvé Moïse et son peuple de la noyade et laissé se noyer Pharaon et son peuple. Et Moïse le jeûna (pour cela). »
-« Nous méritons mieux que vous d'imiter Moïse. »
– « Et puis il le jeûna et donna l'ordre de le jeûner. »
Dans le hadîth rapporté par Ibn 'Abbâs : quand le Prophète (sallaAllahou 'alayhi wa salam) jeûna le jour de 'Ashoura et recommanda de le jeûner, on lui dit : « ô messager de Dieu, c'est un jour vénéré par les Juifs et les Chrétiens. » Il dit alors : « Si je suis encore vivant l'année prochaine, et si Dieu le veut, je jeûnerai aussi le 9ème de Muharram. » ( Notre bien aimé prophète décéda avant).
Il a également été rapporté par notre prophète Mouhammed (salla Allahou 'alayhi wa salam) que le meilleur jeûne après celui de Ramadhan est celui de Mouharram.
Abou Hourayra a dit : « Le Messager d'Allah (salla Allahou 'alayhi wa salam) a dit :
«Le meilleur jeûne après celui du Ramadhan est le jeûne effectué pendant le mois d'Allah, Mouharram. Et la meilleure prière faite après la prière obligatoire est celle effectuée dans la nuit » (Rapporté par Mouslim).
D'après les savants, il s'agit de multiplier le jeûne mais la Sunna de notre prophète attire notre attention sur le jeûne de Achoura. La manière la plus recommandé de jeûner est le 9 ème et 10 ème jour de Mouharram.
Puisse Allah, exalté soit-Il, rendre cette année 1437 prospère et bénie pour les croyants et les

croyantes

Source:http://www.katibin.fr/

Quand une islamophobe est invitée par des musulmans :

Annie, une femme opposée à l'Islam a manifesté avec des affiches anti-Islam dans l'Ohio. Seulement voilà, la réaction des musulmans s'est avérée surprenante.

Au lieu d'ignorer cette femme, les musulmans de la mosquée voisine l'ont invitée à rentrer dans le lieu de culte et à partager une collation. Bien que refusant cette invitation, une sœur nommée Cynthia a pris Annie dans ses bras en lui disant de ne pas avoir peur. Cette sœur relate les faits sur son compte Facebook.

Suite à ce geste de tendresse et de paix, Annie a accepté d'entrer dans la mosquée.

Elle a visité la mosquée, la salle de prière mais également les salles de cours dans lesquelles les enfants étudient. Annie. a ensuite assisté à la prière du Asr, elle observait les femmes prier. Suite à cela, Annie a passé deux heures à discuter avec Cynthia et un membre de la mosquée au sujet de l'Islam.

En fin de journée, Annie a quitté la mosquée avec un exemplaire du Saint Coran, offert par la mosquée. La sœur Cynthia explique que la manifestante est partie souriante, que son visage s'est apaisé après leur conversation. Annie a d'ailleurs dit en partant :

« Vous étiez tous très agréables. Je n'approuve pas la violence ou les meurtres mais je vais lire ce livre. Je ne pensais pas que les musulmans seraient gentils avec moi, surtout après que je manifeste là-bas avec ces signes. Pardon. »

Alors qu'elle affichait clairement son islamophobie, Annie a fini par accepter le dialogue avec les musulmans et s'est même excusée auprès d'eux. Un revirement en grande partie dû au bon comportement des frères et sœurs présents dans la mosquée.

Source// http://www.ajib.fr/!

A la veille de l'Aid, cette inauguration est tout simplement réjouissante.

Une magnifique mosquée, rayonnante, pouvant accueillir jusqu'à 10 000 fidèles trône désormais dans la capitale russe. Vladimir Poutine n'a pas lésiné sur les moyens pour l' événement ; c'est accompagné du président turc Recep Erdogan, kazakh Noursoultan Nazarbaïev, Mahmoud Abbas et en présence du grand mufti de Russie qu'il a inauguré la plus grande mosquée d'Europe.

En effet, la grande mosquée de Moscou, qui date de 1904, réouvre ses portes après quatre longues années de travaux avec un agrandissement de sa surface qui a été multipliée par 20. Ces 19 000 m2 pourront donc accueillir près de 10 000 fidèles, agrémentés de six étages, et de sept ascenseurs pour les personnes à mobilité réduite. Installé près du centre ville de la capitale, ce magnifique édifice est équipé de salles de conférence, d'une bibliothèque, d'un centre de presse, d'une galerie d'exposition et même de chambres d'hôtels.
L'islam, qui compte 20 millions de fidèles, est la deuxième religion en Russie après l'Eglise orthodoxe. C'est une des quatre mosquées de Moscou qui compte elle environ 1 à 2 millions de musulmans. Vladimir Poutine a déclaré :
« La Russie est un pays multiconfessionnel dans lequel, et je tiens à le souligner, l'islam est une des religions traditionnelles », a expliqué Vladimir Poutine dans son discours inaugural. « Cette mosquée sera une source pour propager les idées humanistes et les vraies valeurs de l'islam », a-t-il ajouté, contrairement à l'organisation État islamique (EI) qui selon lui « dénature l'islam ».

USA – C'est une première, attendue depuis plusieurs années par les leaders de la communauté musulmane de New-York.

La ville qui ne dort jamais suit l'exemple d'autres villes du Nord des Etats-Unis telles que le New Jersey ou le Massachusetts.
Mille huit cent écoles new-yorkaises ferment leur porte à l'occasion de la fête du sacrifice ce jeudi vingt quatre septembre. Ce sont quelque un million d'élèves qui pourront célébrer ces festivités sans jongler avec les billets d'absence.
Les parents de ces derniers vacillaient jusque-là entre le fait d'absenter leurs enfants de la classe afin de partager ce moment de fête ou celui de les envoyer en cours sans célébration.
« Nous nous étions engagés vis-à-vis des familles à changer notre calendrier scolaire, pour refléter la force et la diversité de notre ville. Des centaines de milliers de familles musulmanes n'auront plus à choisir entre respecter les jours les plus sacrés de leur calendrier ou aller à l'école », explique le maire à l'origine de ce changement.
Cette nouvelle mesure a été annoncée par le maire Bill de Blasio ce mars dernier et ne concerne pas uniquement la population musulmane de New-York. En effet, la communauté juive a également bénéficié d'un jour de congé pour la fête de Yom Kippour, hier. Un autre jour de congé scolaire a été mis en place pour la fête du Nouvel An lunaire chinois, le huit février prochain.
Cette mesure concerne également l'Aid-al-Fitr, fête de rupture du jeûne et vise à « refléter la force et la diversité de notre ville », confie Bill de Blasio.
À l'occasion de cette nouvelle mesure, plusieurs personnalités musulmanes influentes des US se sont exprimées.
Linda Sarsour, une activiste américaine impliquée dans moult combats membre de la

« Colaition for Muslim School Holidays » et mère de trois enfants, attestait de la « grande victoire de voir ce jour arriver ».
Shamsi Ali, imam et directeur du Jamaica Muslim Center, relevait la contribution de ce genre de réforme à la consolidation du sentiment d'appartenance des musulmans d'Amérique.
Ibrahim Hooper, porte-parole du Council on American Islamic relations (CAIR), soit la plus grande organisation de défense des droits civiques des musulmans aux Etats-Unis commente la conjoncture : « Dans ce climat de hausse du sentiment anti-musulman et de la rhétorique anti-musulmans » (...) le jour de congé accordé aux élèves pour l'Aïd el-Kébir arrive au bon moment. (...) Cela envoie un message très positif d'intégration. »